Le Lean au cœur des méthodes d’une Entreprise Générale – Parlons Lean #13

Direction Eiffage Construction pour ce treizième « Parlons Lean » ! Nous y retrouvons Eric Méril, Directeur Technique au sein de la région Bretagne. Ayant à cœur de développer la méthode Lean au sein de son service, il nous fait l’honneur de nous livrer son expérience. Bonne lecture ! 🤓

▶ Peux-tu te présenter ?

Je suis Eric Méril, Directeur Technique au sein d’Eiffage Construction Bretagne basé à Rennes, une des SAS composant l’entité Eiffage Construction Grand Ouest. J’ai commencé comme conducteur de travaux Gros Œuvre avant de poursuivre ma carrière au sein des services Méthodes, QSE, BIM, Synthèse technique et architecturale, planification.

▶ Quelles sont tes missions en tant que Directeur Technique ?

– Manager au quotidien les équipes d’ingénierie d’Eiffage Construction Bretagne.

– Apporter un service d’expertises techniques (Méthodes / Planification / Synthèse / BIM) en garantissant la satisfaction de nos clients internes (Chantiers / Etudes et conception / Immobilier / QSE) et externes (MOA / MOE / QSE).  

– Participer également à l’évolution de l’organisation des méthodes de travail au sein de l’entreprise, et de nombreux autres sujets transverses concernant les changements numériques et organisationnels de nos métiers.

– Faire évoluer notre démarche d’amélioration continue au sein des équipes du service grâce à la contribution de chaque collaborateur au moment des différents rituels d’équipes ; couplée aux retours d’expériences des opérations.

▶ Au début de ta carrière, tu as été conducteur de travaux en phase gros œuvre, quels souvenirs gardes-tu de cette expérience ?

J’ai eu la chance de travailler sur des chantiers techniquement très intéressants : réhabilitation lourde de type M.H, ouvrages fonctionnels et génie civil hydraulique. Cela m’a permis de me constituer un socle technique important pour débuter ma carrière. J’ai particulièrement apprécié les partages d’expériences, fruits de rencontres avec des compagnons, chefs, tailleurs de pierre, architectes et entreprises partenaires.

▶ Rétrospectivement, quels outils actuels aurais-tu aimé avoir sur tes chantiers quand tu occupais ce poste ?

Je ne suis certainement pas objectif mais pour vous répondre, les services que nous proposons aujourd’hui ! Les services d’ingénierie actuels sont nés ces 15 dernières années. Ils répondent aux besoins exprimés par les chantiers et les services études. Nous parlons de l’optimisation des préparations de chantier avec les chefs et les conducteurs de travaux, l’amélioration des conceptions et études. En bref, un service intégré à l’entreprise facilement sollicité, connaissant les spécificités de celle-ci.   

▶ Voilà une quinzaine d’année que tu travailles au sein des méthodes d’Eiffage Construction, quelles ont été les évolutions marquantes dans ton métier ?

Les services méthodes intégrés aux établissements se sont énormément développés en l’espace de  15 ans. La démocratisation de la 3D a accéléré cette transformation pour élargir les compétences de ceux-ci.

Avec l’utilisation des maquettes numériques, nous avons à notre disposition des outils avec un très fort potentiel de développement et un levier puissant pour améliorer nos conceptions et constructions ; le résultat est déjà visible mais nous n’en sommes encore qu’au début.

À mon avis, le plus gros challenge aujourd’hui concerne le mode de pilotage et de management de nos opérations qui doit évoluer, pour pouvoir utiliser pleinement les outils existants et disponibles dont le Lean ; en incluant toutes les parties prenantes.

▶ Comment as-tu connu la méthode Lean appliqué à la construction ?

La démarche a été lancée par le groupe il y a quelques années maintenant. Sans forcément parler de « Lean », elle ressemblait plus à la mise en œuvre de mesures de bon sens. En 2016 nous avons commencé notre premier chantier avec « les plannings POST-IT » et la formation associée des équipes.

En parallèle, j’ai souhaité utiliser le management visuel pour le service d’ingénierie  mais je ne savais pas comment m’y prendre. J’ai participé à une formation intra-entreprise de LEAN MANAGER avec SENS & CO durant 24 mois et de nombreux Gembawalk en industries. Ce qui m’a permis de déployer la démarche d’amélioration continue dans le service et d’adapter le management à celui-ci.

Depuis 2016, le LPS et les principes du Lean sont mieux intégrés au quotidien dans l’entreprise. Néanmoins, il reste encore beaucoup de points d’améliorations sur lesquels agir.

▶ En quoi la méthode Lean peut-elle venir à bout des problématiques rencontrées sur le terrain ?

En essayant d’être pragmatique, je dirais qu’il faut avancer petits pas par petits pas. On commence en ciblant l’accompagnement des équipes et des partenaires sur des sujets visibles et impactants. Le but est de lever les freins et convaincre toutes les parties prenantes.

Je pense à la chasse à la NVA pour l’optimisation de nos plannings. L’idée est d’améliorer le flux en chassant les temps d’attente sans augmenter les cadences. Je cible également l’amélioration de la qualité de nos réalisations en faisant bien du premier coup.

L’accompagnement du changement dans le milieu du BTP (ancré dans ses habitudes et ses certitudes) est un défi nécessitant pugnacité, persévérance et une grande pédagogie. La méthode Lean adaptée à la sécurité dans le BTP est déjà en place et a prouvé son efficacité. En tant qu’entreprise, nous pouvons agir sur les périmètres évoqués ci-dessus. Mais si nous voulons vraiment passer à la vitesse supérieure, il sera nécessaire d’agir dès la conception du projet avec toutes les parties prenantes afin d’ajuster le mode de management de nos opérations pour que chacun soit gagnant : entreprises / MOE / clients.

On peut parler de moyens, méthodes, management comme le BIM ou le Lean. Ne perdons pas de vue que l’objectif est de mieux concevoir, mieux construire pour la satisfaction de nos clients. Nous en sortirons tous gagnants !

Il y a donc une énorme marge de progression devant nous.

▶ Selon toi, en quoi le logiciel LeanCo Planification est-il inspiré de la méthode Lean ?

En quelques mots : les zones, les flux, les séquences. On peut ajouter les rythmes, les ressources et bien sûr les indicateurs. Enfin, n’oublions pas le pilotage de la marge et la visualisation via le planning chemin de fer.

Je ne m’étais pas posé ces questions avec un logiciel bien connu pour faire des plannings Gantt.

▶ Recommanderais-tu ce logiciel à tes homologues ? Si oui, pourquoi ?

Oui, et notamment pour les tests de variantes possibles au moment des premières réflexions.

Continuez, vous m'intéressez...

LeanCo et Finalcad annoncent un partenariat stratégique

2 juin 2022

Lean Management : les majors du BTP s’approprient la démarche – Gardez Le Lean #7 

25 avril 2022

Les Fondamentaux du Lean Management appliqués à la construction ! – Livre Blanc #1

10 novembre 2021

Agir sur les plannings « épouvantail » sur chantier ! – Episode 3

19 juillet 2022

Comprendre les raisons des plannings « épouvantail » sur chantier ! – Episode 2

11 juillet 2022

Repérer les plannings « épouvantail » sur chantier ! – Episode 1

1 juillet 2022