L’analyse de déroulement fait ses premiers pas dans le BTP – Parlons Lean #14

Alors que les analyses de déroulement sont bien connues des services méthodes industriels, elles peinent encore à se faire une place dans le secteur du BTP. Nous avons rencontré Marc-Antoine Beaudouin qui a décidé de prendre le sujet à bras le corps et qui nous livre aujourd’hui son retour d’expérience.

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Marc-Antoine Beaudouin, j’ai 30 ans. Cela fait 10 ans que je travaille au sein du service des méthodes de NGE Bâtiment.

Quelles sont tes missions chez NGE Bâtiment ?

Je suis chef de groupe méthode chez NGE Bâtiment. Je participe à l’étude technique des chantiers en phase appel d’offre, conception-réalisation et en phase exécution. J’interviens sur l’ensemble des études méthodes du projet, qu’il s’agisse des méthodes d’organisation de chantier (les modes constructifs, le planning, les rotations, le plan d’installation de chantier) ou des méthodes d’exécution (les modes opératoires spécifiques, les plans d’étaiements…)

Dans le cadre de tes missions, tu réalises des analyses de déroulement, aussi appelées « chrono analyses ». Peux-tu nous expliquer sur quel type de poste ou quel type de tâche ?  

Actuellement nous effectuons 2 types de chrono analyses :

• La chrono analyse de la grue :

Nous mesurons toutes les tâches effectuées par la grue dans une journée. On en ressort :

-un diagramme de grue où l’on peut identifier les différentes tâches réalisées par les équipes.

-un temps pour chaque levage qui nous permet d’alimenter notre saturation de grue (base de données qui permet de quantifier la totalité du temps nécessaire pour effectuer le niveau avec la grue)

• La chrono analyse de l’équipe voile :

On mesure le temps passé et le nombre de personnes pour toutes les étapes nécessaires à la réalisation d’un voile ou poteau banché. On en ressort un diagramme des différentes tâches avec leurs ordonnancements dans la journée.

Quel est le but de ces analyses de déroulement ?

Pour l’analyse de déroulement de la grue : La grue est le moteur du chantier. Elle rythme la journée et est nécessaire pour une grande partie des équipes de production. Chaque minute perdue dans la journée retarde la rotation et oblige donc les équipes à rallonger leur journée de travail.

Sur un chantier, l’organisation des tâches est identique chaque jour. Les bancheurs décoffrent les voiles de la veille et à la fin de la journée ils doivent avoir coulé les suivants. Ce rythme ne permet pas de prendre du retard, le diagramme de grue permet d’anticiper les besoins de chaque équipe et ainsi d’organiser les créneaux d’utilisation de la grue.

Pour l’analyse de déroulement de l’équipe voile, avec les résultats du chronométrage, on peut ressortir une organisation d’équipe. On réparti les tâches par personne ou binôme pour que chacun sache ce qu’il a à faire dans la journée et dans quel ordre. Ce planning de tâches permet de prévoir les effectifs précis selon les typologies d’ouvrages et ainsi d’avoir un temps unitaire optimisé.

On entend souvent que cette méthode venue de l’industrie n’est pas applicable dans le secteur de la construction. Quel est ton avis sur la question ?

En observant les différents chantiers qu’on réalise, on s’aperçoit que les journées sont identiques. Il est donc évident qu’il est possible d’organiser et d’optimiser notre production. L’intérêt d’une bonne organisation est de tenir le rythme imposé par le planning de l’opération sans avoir à « courir » ou augmenter l’amplitude horaire de la journée.

J’ai pu constater lors des analyses de déroulement que des tâches récurrentes dans la journée étaient effectuées par plusieurs compagnons avec des pertes de temps dû à des déplacements, recherche de matériel et/ou matériaux alors qu’une seule personne aurait pu les réaliser pour l’ensemble de l’équipe. Avec un planning de tâches par équipe, chacun ne perd pas de temps et on peut donc tenir la rotation de la journée sans avoir l’impression de « courir ».

Avant d’utiliser LeanCo Performance, à travers quel moyen réalisais-tu ces analyses de déroulement ?

Avant l’application LeanCo Performance, la mesure se réalisait manuellement : Un stylo, une feuille et on notait chaque tâche effectuée avec les heures de début et de fin, le tout avec un commentaire. Cela demandait un traitement assez lourd par la suite. Il fallait ressaisir les données dans un tableur pour avoir une analyse et en ressortir des diagrammes.

Quels sont les points forts de cette application ?

Une interface interactive et modulable. On peut créer toutes les tâches que l’on souhaite mesurer même lorsque le chronométrage a commencé. Pendant la mesure, il suffit de cliquer sur la personne ou la grue et d’attribuer des tâches, c’est très intuitif. On peut agrémenter nos commentaires par des photos. À la fin de la journée, le traitement est quasi instantané. On récupère la liste des tâches, le diagramme de la journée et tous les commentaires qu’on a pu inscrire pendant la mesure.

Estimes-tu avoir gagné du temps dans le traitement des données ? Si oui, peux-tu nous donner un ordre de grandeur ?

Oui le gain est colossal. Il n’y plus de saisi manuel sur un tableur. On termine le chronométrage et on récupère directement les données exploitables. Sans l’application pour une journée de chronométrage, on pouvait passer une bonne demi-journée de saisi et analyse. Je ne pourrais plus me passer de l’application pour réaliser une analyse de déroulement.

Continuez, vous m'intéressez...

LeanCo et Finalcad annoncent un partenariat stratégique

2 juin 2022

Lean Management : les majors du BTP s’approprient la démarche – Gardez Le Lean #7 

25 avril 2022

Les Fondamentaux du Lean Management appliqués à la construction ! – Livre Blanc #1

10 novembre 2021

Agir sur les plannings « épouvantail » sur chantier ! – Episode 3

19 juillet 2022

Comprendre les raisons des plannings « épouvantail » sur chantier ! – Episode 2

11 juillet 2022

Repérer les plannings « épouvantail » sur chantier ! – Episode 1

1 juillet 2022