Parlons Lean #9 : Comment déployer le Lean Construction en entreprise générale ?

Pour ce neuvième épisode de Parlons Lean, nous avons pu rencontrer Marie Rouleau, responsable Lean au sein de Bouygues Bâtiment Sud-Est. Elle nous parle de son parcours et de sa volonté de déployer le Lean Construction en entreprise générale.

▶ Peux-tu te présenter ?

Je suis Marie Rouleau, responsable Lean au sein de l’entreprise Bouygues Bâtiment Sud-Est, qui intervient en tant qu’entreprise générale ou comme opérateur global (conception, réalisation, exploitation/maintenance), et qui est la filiale de Bouygues Construction sur le quart Sud-Est de la France.

▶ Quel est ton parcours ?

Après une dizaine d’années passées en conduite de travaux sur des projets de tous types et de tailles variées, je me suis orientée vers la planification et j’ai très rapidement découvert les méthodes Lean appliquées au monde du BTP. Depuis maintenant bientôt 4 ans, je suis la responsable Lean pour l’entreprise.

▶ Comment as-tu connu le Lean Construction ?

Il y a 6 ans, j’ai eu la chance de découvrir le Lean Construction en le mettant en place sur un grand chantier. Je l’ai expérimenté en commençant par le planning collaboratif et l’animation de réunion LPS.

En voyant se dérouler une réunion LPS, je me souviens m’être fait la remarque : « Mais si j’avais eu ça (cet outil) lorsque j’étais conductrice de travaux, le pilotage aurait été tellement plus facile ! » À partir de là c’était gagné, je me suis intéressée beaucoup plus largement au sujet. J’ai découvert toutes les autres facettes du Lean Construction. Depuis, mon intérêt pour le sujet n’a pas cessé de grandir. Aujourd’hui, j’ai la chance de pouvoir en faire un métier à temps plein ! 😊

▶ Pourquoi en avoir fait un métier à part entière ? 

En Lean Construction, le champ des possibles est très vaste. Dans un 1er temps, on se concentre sur les chantiers et la phase EXE des projets. La démarche apporte très rapidement des résultats à la fois en termes de sécurité, de qualité des ouvrages réalisés. C’est également le cas au niveau du respect du planning et le gain en sérénité pour les équipes. Et puis, petit à petit, il apparait évident qu’il devient nécessaire de remonter la chaine de valeur et travailler sur les projets dès les phases de conception. Et cela, toujours en mettant à contribution l’ensemble des parties prenantes. Au global, toute l’entreprise adopte et applique ces démarches d’amélioration continue à travers l’usage des outils Lean.

Bref, il y a de quoi de faire ! 😊

▶ Quelle est ta journée type ?

Je n’ai pas de journée type et c’est ce qui pour moi contribue à l’intérêt de mon métier.

▶ Selon toi, comment le numérique peut-il donner plus de résonnance à la démarche Lean ?

Aujourd’hui le numérique est omniprésent dans notre quotidien. Nous l’adoptons tous dans notre cadre personnel et professionnel car cela nous facilite la vie. Il simplifie un certain nombre de tâches. Cela nous permet de communiquer et de collaborer plus facilement et rapidement.

Simplification, collaboration, communication sont aussi des valeurs inhérentes au Lean.

Alors forcément le numérique va nous permettre d’aller plus loin dans la démarche Lean. Et c’est déjà le cas, les effets constatés, je pense notamment à la suppression de tâches NVA, la visualisation de l’information en temps réel. Mais également au pilotage grâce à des tableaux de bord automatiques et à la collaboration à distance (surtout en ces temps où les visios sont devenues des incontournables).

▶ Quand tu te rends sur un chantier avec ta casquette de référente Lean, quelles sont les premières pistes d’optimisation qui te sautent aux yeux ?

Sur un chantier on commence toujours par aller saluer les équipes dans la base vie. Là, il suffit de regarder l’affichage sur les murs. C’est en général un très bon révélateur du niveau des démarches Lean mises en place. En effet, le management visuel est un pilier lorsque l’on veut pratiquer le Lean. Il permet de donner une vision globale d’un sujet et de partager le même niveau d’informations avec tous les acteurs. Je cherche donc les tableaux Velleda, les post-it et autres gommettes pour établir un 1er diagnostic ! 😊

▶ On entend souvent que le Lean n’est finalement qu’un retour au bon sens, quel est ton avis sur cette idée ?

Effectivement, l’affirmation qui est de dire que le Lean n’est qu’un retour au bon sens est vraie mais elle aussi réductrice. Parfois j’utilise cette expression pour intéresser des équipes et les convaincre de faire du Lean. À la manière de la prose de M. Jourdain, je leur annonce qu’elles font déjà du Lean sans le savoir.

Mais le Lean, ce n’est pas seulement du bon sens, c’est aussi avoir la volonté de s’améliorer, de progresser en traitant les problèmes qui se présentent et ainsi chacun peut continuer d’apprendre en permanence.

Pour en savoir plus sur les actualités de LeanCo 👉 Suivez-nous !

Continuez, vous m'intéressez...

Gardez le Lean#3 : Pourquoi passer au planning chemin de fer ?

30 novembre 2021

Livre Blanc #1 : Les Fondamentaux du Lean Management appliqués à la construction !

10 novembre 2021

Gardez Le Lean #2 – Les 7 lois du temps appliquées à la construction

18 octobre 2021