Parlons Lean #2 – Mieux planifier un chantier avec le lean, c’est possible ?

Pour ce second épisode de “Parlons Lean”, nous avons eu le plaisir de recueillir le témoignage de Quentin Briantais, Ingénieur Lean Construction au sein du groupe Spie Batignolles. Il nous livre ici sa vision de l’amélioration continue et de sa façon de planifier un chantier lean.

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Quentin, j’ai 35 ans, j’ai dix années de parcours dans les services de Qualité, Sécurité et Environnement dans le BTP. Depuis quatre ans, je m’intéresse fortement au Lean Construction. Je suis actuellement Ingénieur Lean Construction au sein de Spie Batignolles Construction Région. Je m’occupe du déploiement de la démarche dans la moitié Sud de la France.

Pourquoi s’être intéressé au Lean?

Avant tout par curiosité. Je souhaitais changer d’angle de vue pour améliorer la qualité des réalisations, anticiper les problématiques de prévention et percer les mystères de la préparation de chantier. Pour être honnête, je ne trouvais plus de réponses dans les systèmes de management que je connaissais.

Très vite, je me suis laissé convaincre par le planning collaboratif et les nombreux avantages qu’il procure. Nous avions amélioré nettement la qualité des ouvrages livrés ainsi que la gestion des coactivités. Sans oublier les changements d’ambiance sur les chantiers : plus de sérénité donc moins de conflits !

Depuis 6 mois, j’ai abandonné ma casquette prévention. Le groupe Spie Batignolles m’a donné la possibilité de me consacrer à 100% au déploiement de la culture d’amélioration continue à travers l’usage des outils du Lean Construction. Je dois avouer que je m’y retrouve beaucoup plus : les systèmes de management de qualité ayant recours aux outils Lean sont TRES intéressants !

On oppose souvent le planning chemin de fer au diagramme de Gantt, quel est ton avis sur la question ?

Mon objectif professionnel est de supprimer le Gantt ! (rires) En fait, les 2 ne sont pas diamétralement opposés. Mais entre nous, quand on arrive dans la salle, le planning chemin de fer coloré a fière allure à côté du trait rouge du diagramme de Gantt !

Dans tous les cas, je trouve que le planning chemin de fer et sa composante géo-temporelle nous donnent un avantage certain. Les conducteurs de travaux ont notamment des informations précises sur l’avancement du projet. La fiabilité de la prise de décision est améliorée et surtout, les échanges sont plus directs et sereins. Enfin, si le système de management de projet est complet et appliqué de façon rigoureuse, les données récoltées en retour d’expérience sont factuelles et précises !

Depuis combien de temps utilises-tu le planning chemin de fer  ?

Je propose des formations à ce type de planning depuis quatre ans maintenant, avec plus ou moins de réussite. Je les ai découvertes grâce à Thomas Durand (que je remercie !), sur un projet en difficulté.

Peux-tu nous en dire plus sur les difficultés rencontrées sur ce projet ?

Les difficultés rencontrées concernaient la désorganisation des corps d’état et notre faculté à régler les problèmes uniquement sur le court terme. Les routines et le planning collaboratif ont permis de remettre de l’ordre et de la cohérence. Cette méthode a aussi fluidifié nos échanges. Ce changement de méthode n’a pas échappé au client. En conséquence, cela nous a permis de lui redonner confiance tout en reprenant la main sur la maîtrise des travaux.  

Retrouvez la seconde partie du témoignage de Quentin le 1er avril prochain ! (Et non, ce n’est pas une blague !)

Pour en savoir plus sur les actualités de LeanCo 👉 Suivez-nous !

#Btp#Lean#LeanConstruction#LeanManagement#Planning#Planning Chemin de Fer

Continuez, vous m'intéressez...

Gardez Le Lean #1 – Top 15 de nos citations Lean préférées

17 septembre 2021

Parlons Lean #7 – Efficacité Opérationnelle et Lean Construction

31 août 2021

Parlons Lean #6 – Comment planifier un chantier de réhabilitation ?

30 juin 2021